Introduire des produits bio en restauration collective

 

Inscrit dans la loi "Grenelle 1", un engagement de 20% de produits biologiques dans les commandes de la restauration collective publique d’État a été pris. Au delà des services de l’Etat, cet engagement a lancé une réelle dynamique : les collectivités territoriales se sont emparées du sujet, et les actions se multiplient.

Aujourd’hui les démarches d’achat éco-responsables se multiplient. Le développement durable est devenu une préoccupation sociétale et la restauration collective intègre de plus en plus de produits issus de l’agriculture biologique et, souvent, de la filière locale.

Manger bio en collectivité, est en effet non seulement bénéfique pour les convives, mais indispensable pour la planète ! (Bio)logiquement, de plus en plus d’établissements s’engagent.

 

Un marché en plein développement en France

Ces 10 dernières années, la part des produits bio en restauration collective n'a cessé d'augmenter. D'un marché quasi inexistant en 2001, constitué d'approvisionnements événementiels très localisés, le marché s'est développé et est en phase de structuration.

Entre 2008 et 2009, ce marché a plus que doublé, les achats de produits bio en restauration collective ayant été estimés à 92 millions d’euros pour 2009 et 44 millions d’euros en 2008.

Le marché des produits bio en restauration collective représentait ainsi en 2009  1,3% des achats alimentaires de la restauration à caractère social (contre 0,6% en 2008), dont :

  • 2,1% des achats de produits frais,
  • 1,2% des achats de produits d’épicerie,
  • 0,4% des achats de produits surgelés,
  • 3% du marché des produits alimentaires issus de l’agriculture biologique.

  

Lorsqu’ils sont introduits, la part des produits biologiques dans le montant total des achats des établissements est passée de 5% en 2008 à 10% en 2009 en moyenne. Le secteur privé a progressé rapidement, passant de 2% à 9% en un an.

Les perspectives d’évolution des produits bio en restauration collective sont très importantes : 37% des restaurateurs, non acheteurs de produits bio début 2010, ont déclaré avoir l’intention d’introduire des produits biologiques dans leurs menus d’ici 2012.

Parmi ceux-ci, l’intérêt porte surtout sur les produits frais (fruits, légumes, produits laitiers, volaille, pain), mais également surgelés (légumes, volaille, pain).

 

En Corse, des collectivités s'engagent

Inter Bio Corse a accompagné depuis 2009 plusieurs collectivités désireuses d'introduire des produits biologiques locaux dans leurs menus. Cet accompagnement s'est concrétisé en 2010 via les programmes "Education des enfants à l'alimentation et aux produits biologiques" et  "Formation des cuisiniers à l'introduction des produits bio en restauration collective", financé par le SRAL (Service Régional de l'ALimentation de la DRAAF de Corse).

formation des cuisiniers à Calvi               

Formation des cuisiniers à Calvi - 2010                     Jardin de l'école d'Aléria - 2010     

 

Le programme "Education des enfants à l'alimentation et aux produits biologiques" a permit la réalisation de jardins pédagogiques bio dans les écoles ainsi que des animations pédagogiques sur les thèmes de l'alimentation, les fruits et légumes bio, la germination et les insectes auxilliaires.

Le programme de formation a, quant à lui, permit des former plus de 20 cuisiniers de restaurants collectifs de Corse.

 

 

Pour l'année scolaire 2011-2012, le programme "Education des enfants à l'alimentation et aux produits biologiques" est reconduit.

Actuellement, des collectivités s'engagent pleinement dans un projet de cantine bio. C'est le cas d'Aléria, de Folelli, de San Nicolao, de Sartène et de la Communauté d'Agglomération du Pays Ajaccien.

 

Vous êtes une collectivité, un enseignent, un parent d'élève désireux de mettre en place de telles démarches au sein de votre établissement scolaire, n'hésitez à contacter Inter Bio Corse : Emilie Claudet - Chargée de mission promotion communication.

 

 

 

  • Retour
  • Format imprimable