La durée de conversion

Avant que les produits d'une ferme qui commence à être certifiée puissent être valorisés en bio, il existe une période transitoire dite de "conversion" pendant laquelle la ferme est menée selon la réglementation bio, sans que ses produits puissent prétendre à la certification Agriculture Biologique.

Productions végétales

La date de début de conversion est la date d'engagement auprès de l'organisme certificateur et de la notification à l'Agence Bio. La durée de conversion est variable selon le type de cultures.

 

Cultures annuelles ou semi-pérennes : grandes cultures, surfaces en herbe, légumes, et certains petits fruits (dont les fraises) : les parcelles sont considérées bio 2 ans après le début de la conversion. Les récoltes seront bio si elles ont été semées après la fin de conversion des parcelles.

 

Cultures pérennes : vergers, petits fruits (dont framboisiers), vignes… : 3 ans au moins avant la première récolte bio.

Productions animales

Pour la production animale, il faut prendre en compte la conversion à la fois des terres et à la fois des animaux.

 

Durée de conversion des animaux

 

La période de conversion doit s’appliquer :

            - Lors de l’achat d’animaux conventionnels par une ferme bio (cas de dérogation)

            - Lors de la conversion d’un élevage (cas de la conversion successive)

 

La durée de la période de conversion est variable selon les espèces et les produits :

            - Porcs : 6 mois

            - Ovins/caprins : 6 mois pour le lait et la viande

            - Bovins/équins : 6 mois pour le lait, 12 mois et les ¾ de la vie pour la viande

            - Volailles de chair : 10 semaines

            - Poules pondeuses : 6 semaines

 

Pour la conversion d’un élevage, deux modes de conversion sont possibles : la conversion successive et la conversion simultanée.

 

La conversion successive

 

Elle permet de démarrer la conversion du troupeau quelques mois après celle des terres. La conversion des animaux peut généralement démarrer dès que les animaux consomment essentiellement des aliments en C2 autoproduits (ou bio achetés).

 

L’intérêt de ce mode de conversion est de pouvoir commercialiser au bout de 18 mois ces produits valorisés en bio, ou bien de retarder la conversion du cheptel lorsque le système de la ferme n’est pas encore adapté, notamment en termes de nourriture autoproduite.

 

Exemple pour les herbivores :

            - 1er mai 2010 : début de conversion des terres

            - 1er mai 2011 : récoltes en C2

La conversion des animaux peut débuter si les règles de l’agriculture bio sont respectées, c’est-à-dire s’ils sont nourris essentiellement de C2 de l’exploitation ou d’aliments bio provenants de l’extérieur (possibilité d’incorporer 30% maximum de C2 venant de l’extérieur, et 20% de C1 si herbe autoproduite).

            - 1er novembre 2011 : viande ovine et lait certifiables en bio

            - 1er mai 2012 : animaux certifiables en bio pour la viande bovine et équine, sous réserve d’avoir vécu ¾ de leur vie en bio.

 

La conversion simultanée

 

Ce mode de conversion ne concerne que les ruminants car il n’est pas intéressant économiquement pour les monogastriques.

Les animaux sont mis en conversion dès le début de la conversion des terres, en suivant le règlement de l’agriculture biologique et en étant alimentés avec les cultures en conversion de l’unité de production. L’ensemble de l’unité de production, y compris les animaux, sont certifiés en agriculture biologique après 24 mois.

 

NB : pour choisir le meilleur moment pour engager sa conversion et le type de conversion à choisir, vous pouvez contacter le Civam Bio Corse et demander le technicien élevage qui vous renseignera.

 

Dénomination des produits pendant la conversion

 

0 - 12 mois

C1 : en 1ère année de conversion

Aucune mention possible, ni AB,

ni «en conversion»

12 - 24 mois

C2 : en 2ème année de conversion

 

Mention possible : «produits

en conversion vers l’agriculture

biologique»

24 - 36 mois

 

C2 : pour les cultures annuelles

semées avant la fin des 24 mois de conversion

Certification bio : pour les cultures annuelles semées après la fin des 24 mois de conversion

C3 : en 3ème année de conversion

pour les cultures pérennes

Mentions possibles :

«produits en conversion vers

l’agriculture biologique» pour les

produits en C2 et C3.

«agriculture biologique» pour les

produits certifiés bio.

> 36 mois

Certification bio pour les cultures

annuelles et pérennes

Mention possible : «agriculture biologique"

 

 

  • Retour
  • Format imprimable